sauté de porc aux deux poivrons& tomates confites

Publié le par bouilloire bavarde

  saute-de-porc-aux-deux-poivrons.JPG.1.jpg

 

  La petite histoire de la bouilloire bavarde

 

 

Véritable nourriture spirituelle, le cochon trouve sa place dans la majorité des cultures où les diverses symboliques qui lui sont attribuées restent très manichéennes.

 

Dans la mythologie grecque, on l’associe à Déméter, déesse de la fécondité et de l’agriculture. Et l’on raconte même que Zeus aurait été nourri par une truie qui lui aurait généreusement offert de son lait. On retrouve aussi le cochon dans de nombreuses légendes de la mythologie de la Grèce Antique.

 

Chez les Romains, il devient l’attribut du dieu Esus, tandis que les Égyptiens lui prêtent une image double associée à la fécondité, mais aussi à la malfaisance. À cet égard, les porchers étaient strictement interdits dans les temples.

 

La mauvaise réputation du cochon, animal sale et maléfique, se retrouve dans les civilisations hébraïques et musulmanes, où Moïse et Mahomet interdirent à leur peuple tout contact avec lui.

 

D’après le comte de Buffon, cet interdit alimentaire constitue l’un des facteurs explicatifs du faible développement de l’Islam en Chine, où le porc est un aliment très apprécié.

 

La popularité du cochon dans ces régions se traduit également par sa présence dans les croyances des civilisations asiatiques. En effet, pendant que les Tibétains le vénèrent et le placent au centre de la roue de l’existence comme symbole de l’origine de toute chose, le cochon devient signe astrologique en Chine où lui sont associées des valeurs telles que la loyauté, la sensibilité, la nonviolence, mais également la soif de connaissance et l’obstination.

 

Enfin, il est cité comme le compagnon de Saint Antoine chez les Chrétiens.

 

Ainsi, le cochon a traversé le temps et l’espace et inspiré les hommes aux quatre coins du monde.

Haut de page

Le porc à travers les siècles

 

 

Mets très apprécié des banquets durant l’Antiquité par les Romains, les Grecs et les Gaulois, le cochon est très consommé par les intellectuels de l’époque qui se plaisent à en vanter les bienfaits.

D’Aristophane à Caton en passant par Pline et Homère, on retrouve l’animal dans les écrits des plus illustres poètes antiques.

 

La simplicité d’élevage du cochon en fera au Moyen Âge l’animal le plus consommé devant le mouton et le boeuf.

Vauban, ministre de Louis XIV, voit dans l’élevage du cochon un moyen de lutter contre la famine. Il observe que “cet animal est d’une nourriture si aisée que chacun peut en élever, n’ayant point de paysan si pauvre qu’il soit qui ne puisse élever un cochon de son cru par an”. Un siècle plus tard, grâce à la diffusion de la pomme de terre dont on le nourrit, l’élevage de porc français est devenu le plus dynamique d’Europe.

 

Par ailleurs, comme l’explique Annette Pourrat , à cette époque “rien ne se perd dans le cochon, tout est découpé, haché, apprêté, salé dans la journée même, des meilleurs morceaux aux moins bons. La vessie soufflée et séchée servait à conserver le tabac”.

Parfaite illustration du célèbre “tout est bon dans le cochon”. En effet, ce qui n’est pas consommé est néanmoins utilisé.Par exemple, on utilisait la graisse de porc (ou saindoux) pour confectionner une pommade contre le mal de dents ou encore des savonnettes.Source

 

 

 

 

1 kg de sauté de porc,

1 branche de romarin frais,

6 tomates séchées,

1 gros oignon,

3 gousses d'ail,

1 cube de bouillon boeuf,

1 poivron vert, et 1 rouge,

100g d'olives noires et vertes,

2 tasse de riz

1 dosette de safran.

sel, poivre blanc,

2 tasses de riz basmati,

1cà c de curcuma.

 

saute-de-porc-aux-deux-poivrons.JPG.2.jpg

 

 

Coupez la viande en gros cubes, faire confire les poivrons coupés en lanières et épépinés, ajoutez l'ail pilé.

Débarrassez les poivrons et réservez.

Dans la même sauteuse faire dorer le sauté de porc, ajoutez le romarin le sel et le poivre blanc.

Puis quand la viande a pris couleur ajoutez les olives, les tomates séchées  ainsi que les poivrons et le bouillon, laisse cuire à feu moyen 30min.

saute-de-porc-aux-deux-poivronsJPG.3.jpg

 

Dans la cuve du cuiseur à riz versez 2 cà s d'huile d'olive et faites chauffer puis passez le riz sous l'eau et versez dans la cuve, remuez afin que le riz soit bien imprégné de la matière grasse, puis ajoutez 4 tasses d'eau salée, ou de reste de bouillon et laissez cuire à couvert, ajoutez au dernier moment le curcuma.

 

Servir sur une jolie assiette la viande entourée des poivrons , des olives, et du riz coulé dans un cercle.

Bon appétit.

 

saute-de-porc-aux-deux-poivrons.JPG.4.jpg

 

Pensez à vous abonner à la newsletter, vous serez ainsi informé par mail de la parution des nouveaux billets, venez rejoindre les abonnés de La Bouilloire Bavarde, merci et bienvenue.

 

 

Fan de la Bouilloire Bavarde ?

Votez chaque jour pour elle ICI

"Indiquez Bouilloire bavarde dans moteur recherche

 blogsculinairesjpg.1

et hop un vote ! Merci

Publié dans plat unique

Commenter cet article

Amelie 13/05/2010



Tout me va superbement...sauf le poivron vert, qui ne passe pas chez moi, même pelé...mon palais de Vosgienne y est trop sensible (lol)


Bisous sous un froid qi ne veut pas nous lacher...il serait temps qu'il laisse le soleil s'installer...§



salomé 13/05/2010



Miam sa m'as l'air bon !! Biz



kroline 13/05/2010



jadorerai sa miammm



monique 13/05/2010



Tu fais de super belles photos! J'aime bien aussi tes fraises à la chantilly tagada. Bon weekend. Bises.



Diane-plop 13/05/2010



Bonjour Ma chère Yolande,


Je passe chez toi pour te souhaiter un excellent week-end de l'Ascension.


Wahouuu ! 279 Voix !!


Profite bien de ta petite famille.


A bientôt,


Gros bisous,


Patricia - La Table de Pénélope



anneauxfourneaux 13/05/2010



je suis fan ! et j'adore tes assiettes !



CaroCuisine 13/05/2010



En voilà une belle assiette !



Orne 13/05/2010



Ta présentation est magnifique ! et ta recette a l'air divine. Bise.



gibou 13/05/2010



Ce plat a l'air délicieux



Diane-plop 13/05/2010



Re-Coucou Yolande,


Je viens de recevoir ton mail et d'y répondre.


J'ouvre maintenant mon blog et y découvre ton com. QUelle surprise, c'est génial : tu vas faire une démo avec Monique.. Formidable.


Je suis heureuse nous allons enfin faire connaissance.


Je te souhaite, ainsi qu'à tes proches, un très bon et excellent Dimanche pour le Baptême. Que cette journée soit une belle fête familiale.


Bisous,


Patricia - La Table de Pénélope 



Nathalie 13/05/2010



Une bien belle assiette qui je donne faim ... c'est déjà l'heure du goûter ! De très jolies couleurs !



lolo 13/05/2010



j'adore te présentation!!! c'est superbe!!! et que cela donne envie!!! bisous!



Alazais du blog Sucré Salé et vice versa 13/05/2010



TRès jolie présentation et très jolie recette! Un 20/20 ^^



Céline 13/05/2010



Quelle belle assiette gourmande, on doit vraiment se régaler à ta table!


Bises



liebon 13/05/2010



sympa



Eva 14/05/2010



Trop belle ton assiette !


Bisous



jupiter 14/05/2010



oui tout est bon, cette tradition de l'abattage de noël se perd en France, c'est bien dommage, le porc de qualité aussi, il parait que beaucoup de charcuterie corses viendrait d'ardèche car les
porcs y sonrt encore élévés aux gland, chataigne et PdT


ta recette est originale, et je vais te piquer la façon de faire cuire ton riz , hih


j'men va faire du bacon aujourd'hui


s'il ne pleut pas , because fumoir dehors, quoique...


bisous



Marie-France 14/05/2010



Bonjour Yolande,


j'aime beaucoup ton assiette, la présentation et ce qu'il y a dedans surtout ! le poivron, rouge comme vert, j'aime beaucoup et je le digère très bien, tout comme les tomates confites ; j'en fais
l'été, quand mon jardin donne bien, et je les garde en bocaux.


Je crois comprendre que tu vas faire une démo avec Monique, à Soissons ; c'est super, j'y serai aussi, mais cette année par contre (ce sera ma troisième participation) je ne ferai pas de démo, je
serai présente en visiteur. Alors je serai heureuse de faire ta connaissance, tout comme j'ai fait celle de Monique l'année dernière, j'aurai beaucoup plus de temps disponible pour le faire.


Bon week-end, à bientôt,



ann ju 15/05/2010



une joile présentation pleine de couleurs et trés appétissante. bisous



laurenceel 16/05/2010



au marché ce matin je demande du romarin et en rentrant je me retrouve avec un plant d'estragon grrr!!!!


 



Kiwi 16/05/2010



J'adore la présentation.


Mon compagnon lorgne sur la viande et moi sur le reste.


très gourmand et très beau : que demander de plus?



christele 16/05/2010



j' adore belle presentation bravo


bonne soirèe



kroline 11/06/2010



superrrr miamm